BMW M3 GTS, UNE VOCATION POUR LA PISTE.
BMW M3 GTS, UNE VOCATION POUR LA PISTE.
BMW M3 GTS, UNE VOCATION POUR LA PISTE.

PASSION, PERFORMANCES ET EXALTATION.

BMW livre une voiture ultra sportive, fruit du travail de sa division Motorsport : la BMW M3 GTS. Un monstre de performances et de dynamisme. Rencontre spectaculaire et embarquement immédiat sur le circuit mythique du Castellet.

BMW M3 GTS, UNE VOCATION POUR LA PISTE.

SON DESIGN RADICAL.

Bienvenue à bord de la BMW M3 GTS Coupé. Nous sommes sur l’un des circuits les plus légendaires au monde. Construit sous l’impulsion de Paul Ricard, le Circuit du Castellet est un bijou de conception. Élaborés et finalisés en 300 jours, ses 5,8 kilomètres offrent un terrain de jeu idéal et ensoleillé pour les compétitions internationales et les essais constructeurs. Les treize virages et les deux kilomètres mythiques de la ligne droite du Mistral font la renommée du Castellet.
9H00 du matin : sous le soleil varois la M3 GTS patiente dans les stands. Sous sa robe particulièrement éclatante par sa couleur
« Orangefeuer », la BMW M3 GTS affiche des atouts esthétiques et aérodynamiques exclusifs...Jantes en alliage léger de 19 pouces peintes en noir mat, rétroviseurs M profilés, toit en fibre de carbone et lignes au design aérodynamique signent le caractère radical de l’automobile. Arborant un aileron issu de la compétition et totalement réglable tout comme sa lame inférieure, la M3 GTS en impose. La hauteur de caisse, les trains avant et arrière et la hauteur de jupe avant sont également réglables : la vraie promesse d’un caractère ultra-sportif...Stéphane Daoudi ne s’y trompe pas. Ayant participé de nombreuses fois aux 24 heures du Mans, aux 1000 kilomètres de Silverstone, aux
24 heures de Spa et aux Mans Séries, Stéphane est un pilote chevronné. Sa première rencontre avec la BMW M3 GTS est éloquente : « Certes, elle ressemble à une M3, mais la première impression est sa couleur plutôt accrocheuse et les appendices aérodynamiques, tels que le spoiler avant ou l'aileron arrière, montrent tout de suite, qu'avec cette GTS, BMW a souhaité passer à l’étape supérieure avec une M3 vraiment destinée au circuit. »...Sous le capot, la M3 GTS dévoile son V8 de
4361 cm3, dans le plus pur esprit M. Stéphane jette un œil au moteur : « Le moteur semble prometteur, j’ai hâte de l’essayer et de voir ce que la M3 GTS a dans le ventre ! »
L’expérience est déjà exceptionnelle. Elle le devient d’ailleurs encore plus, lorsque l’on sait que la dernière née de la lignée M n’est éditée qu’à 135 exemplaires seulement : une production confidentielle. La BMW M3 GTS a décidemment de quoi en faire rêver plus d’un.

BMW M3 GTS, UNE VOCATION POUR LA PISTE.

ZÉRO COMPROMIS DANS l’HABITACLE.

L’ambiance radicale est aussi de mise à l’intérieur de la voiture. Les ingénieurs de la division Motorsport sont allés au bout de l’optimisation du rapport poids / puissance et l’ont allégée de 50 kilos par rapport à la M3 de série. Comme la M3 CSL en son temps, la M3 GTS n’embarque que le strict minimum : la sécurité.
La banquette arrière a disparu et la console centrale a été allégée. Sièges baquets Recaro en carbone et à dossier fixe, arceau de sécurité assorti à l’orange de sa robe, le harnais six points et la présence d’un extincteur rappellent à chaque instant que la M3 GTS est une voiture de piste...Les vitres tout comme la lunette arrière sont en polycarbonate, un matériel utilisé pour sa légèreté. Les équipements d’ordinaire standards, comme la climatisation ou l’autoradio, ont été remisés au rang d’options.
Résultat : la BMW M3 GTS affiche un poids de 1605 kilos (UE).
Stéphane ajoute : « Je suis bien placé pour dire que le châssis de la M3 est déjà très efficace dans sa version "route" car j'ai eu l'occasion d'emmener un bon nombre de clients M en baptême de piste lors des journées BMW M Experience sur des circuits comme Dijon, Ledenon, Nogaro, Le Mans ou le Castellet...»Stéphane détaille : « Le châssis de la GTS est incontestablement plus rigide, ainsi que l'amortissement, ce qui rend la voiture bien plus efficace sur piste. Et surtout, il retransmet bien plus d'informations au pilote, avec un meilleur ressenti du grip général de la voiture et de ses limites. » Enfin, pour maîtriser cette mécanique féline, le volant gainé d’Alcantara offre une prise en main franche. »

BMW M3 GTS, UNE VOCATION POUR LA PISTE.

UN MONSTRE DE DYNAMISME.

Stéphane enfile son casque, ses gants et appuie sur le bouton Start. La réponse fournie par le V8 de la M3 GTS ne laisse aucune place aux doutes. Le monstre de dynamisme s’annonce dans un feulement impressionnant. Aux premiers coups d’accélérateurs, le bruit du moteur est sans égal. Le sourire du pilote est d’ailleurs à la hauteur de la sonorité de la double-sortie d’échappement en titane. Devant les stands, la bête sur-vitaminée ne demande qu’à rugir...La sortie des stands se fait discrète, Stéphane prend la température de la machine. Départ semi-automatique via le Launch Control. Une fois dans l’axe de la piste, le vrai départ a sonné. Le V8 répond immédiatement aux sollicitations du pilote. Le 0 à 100 km/h s’effectue en
4,4 secondes. La M3 GTS s’est d’ailleurs affichée sur l’anneau de Nürburgring avec un chrono de 7.48 mn. Stéphane décrit ses premières impressions : « Le comportement est vraiment celui d'une voiture de course très bien équilibrée. La M3 GTS rentre encore plus vite dans les courbes que la M3 notamment grâce aux appuis aérodynamiques qu'apportent l'aileron avant et le spoiler arrière...» Stéphane ajoute : « On sent que la M3 GTS repousse encore d’un cran les limites d’adhérence phénoménales déjà atteintes par la M3. La voiture reste très stable et peut accepter des vitesses d'entrée en courbe extrêmement rapides. Par contre, l'une comme l'autre gardent ce très bon équilibre général qui fait que lorsque l'on franchit le grip maximal des pneus, on peut très facilement mettre la voiture en dérive et surtout contrôler cette dérive de manière très agréable. Toutes les voitures de course ne se comportent pas comme cela, surtout dans des courbes telles que celles du "Bausset" au Castellet !...»Dans la ligne droite du Mistral, la M3 GTS délivre une puissance démesurée. Les 450 chevaux du V8 de 4,4 litres déferlent dans un vrombissement unique. À 8 300 tr/mn, ce pur engin de course M résonne sur tout le circuit Paul Ricard.
BMW Motorsport annonce la couleur : la machine n’est pas bridée à 250 km/h comme la M3 et peut atteindre 305 km/h ! « La boite à double embrayage DKG reste l'un des points forts de la M3 et je ne sais pas si c'est l'aspect course de cette GTS qui m'influence, mais j'aurais tendance à dire que les passages de rapports sont encore plus rapide que dans une M3 classique ! » indique Stéphane...« Je pense que les techniciens de BMW ont du travailler sur un temps de coupure moteur encore plus bref que sur les modèles classiques, ce qui rend les passages de rapports aussi rapides que dans des voitures de course avec lesquelles j'ai couru les 24h du Mans. Concernant son utilisation, l'étagement de la boite est déjà très agréable sur route, mais sur un circuit, il permet d'utiliser toute la plage de puissance de cette
M3 GTS » raconte Stéphane...Pour parfaire l’expérience sur chaque terrain et selon les conditions, les suspensions avant et arrière sont réglables, en carrossage et en hauteur. Les amortisseurs sont également réglables en compression et en détente. BMW Motorsport livre en 2011 une propulsion de rêve, une année qui fait date puisque l’on fête les
25 ans de la mythique BMW M3.
La joie n’a pas de limite.

Galerie d'images

CHANGEONS DE REGARD
NOUVELLE BMW ART CAR
Avec BMW & ORLANE, remettez les compteurs à zéro.